Les vagues s’échouent lentement sur la plage. Tout est calme.

Seuls, quelques baigneurs profitent des premiers rayons du soleil.

Je voudrais que le temps s’arrête, mais c’est la rentrée, avec son lot d’obligations et de défis.

D’autres rentrées reviennent à mon esprit, comme celles où j‘ai accompagné mes trois filles à l’école …ces listes de fournitures scolaires à n’en plus finir, ces nouveaux cartables, ces fameux agendas, les inscriptions aux activités et bien sûr, tous ces vêtements trop petits à racheter !

À la veille de la rentrée, je me sens déjà stressée à l’idée de ce qui m’attend. Un planning chargé, un travail au rythme effréné, une conciliation difficile entre vie de famille et vie professionnelle.

« Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel:

un temps pour naître et un temps pour mourir,

un temps pour planter et un temps pour arracher ce qui a été planté,

un temps pour pleurer et un temps pour rire,

un temps pour se lamenter et un temps pour danser. »

(Ecclésiaste 3,1-2.4)

L'Ecclésiaste me rappelle que je ne suis pas toujours maître de mon temps. Effectivement, c’est une erreur de croire qu’il suffit d’être bien organisé pour mieux gérer son temps et être moins stressé. Il y a un temps pour tout. Les difficultés font partie de la vie.

Pour autant, il faut résister au fatalisme. En fait, tout dépend du regard que je porte sur mes difficultés. Je peux les vivre comme un échec ou les considérer comme un défi…

…et faire confiance à Dieu.

« Je peux faire face à toutes les difficultés grâce au Christ qui m’en donne la force. »

(Philippiens 4,13)

Seigneur,

nous te confions la nouvelle rentrée.

Pendant cette année, nous aurons à nous réjouir de bons moments

et nous aurons à affronter des temps difficiles.

Donne-nous la force de les vivre pleinement.

Amen

Je souhaite à tous une bonne rentrée.
Votre pasteure Isabelle Borck