SOIF D'EAU VIVE : MASCARET !

 
Verset du mois de juillet :
J'ai soif de Dieu, du Dieu vivant : quand pourrai-je entrer et paraître face à Dieu ? 
Psaume 42,3
 
Verset du mois d'août :
Que les arbres des forêts poussent des cris de joie devant le Seigneur !
car il vient pour juger la terre.
I Chroniques 16.33
 
 EVENEMENTS A RESERVER CET ETE :
voir sous les différents onglets de ce site 
 
 10 juillet : CULTE CONSISTORIAL FESTIF au stade de GRIESBACH
17 juillet : "LIVRES-ECHANGES" EST EN PLACE
août : CULTE A MONSWILLER & départ de Dominique Calla
14 août : CULTE A WOLSCHHEIM & départ d'Olivier Lacroix
4 septembre : STAND DE BROCANTE à Marmoutier
18 septembre : CULTE DE RENTREE
Méditation d'été :
  
 Je vais à Dieu comme le fleuve va vers la mer, plein de boue, de souffrance et de méandres.
Dieu vient à moi comme la mer pénètre dans le fleuve, il remonte en moi, cherchant la veine et le coeur.
Je vais à Dieu en m'attendant à la vague, à la disparition et à l'accomplissement dans l'immense.
Et Dieu vient à moi, vaste d'embruns et d'inconnu, océan sans rivage qui monte, et monte à nouveau, dans ma vasque sourde et brune, vers ma source au loin.
 
Et je vais à Dieu et Dieu vient à moi.
Et je m'affronte à Dieu, comme le fleuve à la mer, et Dieu s'affronte à moi comme la mer au fleuve : mascaret, courant contre contre-courants. Dieu d'une part, les hommes d'autre part. Deux courants qui courent l'un vers l'autre, l'un contre l'autre en se contredisant.
 
Le Christ-Jésus porte la houle de Dieu qui, depuis le commencement, s'élance plus avant par les détroits des hommes et se brise un vendredi au mont de Golgotha.
Et Jésus le Christ est la proue de l'arche des hommes qui se cabre et se redresse contre le ressac de l'Au-delà. 
Résurrection de l'homme sur l'Eternité à vif, mascaret entre l'élan de Dieu et l'affront des hommes.
Alain Houziaux, Mon silence te parlera